Les pop-ups - 6

 

http://www.sftext.com/science/

Présentation / Presentation Pop-ups

http://www.sftext.com/

Science (Français)

Le monde des sciences de la terre

Table des matières

Cartes du monde

Le Monde selon Serge

 

V- Conclusion

 

Les contraintes horizontales peu profondes, qui produisent vraisemblablement les pop-ups, sont des énigmes, malgré que certaines hypothèses semblent plausibles (tectonique, recouvrement glaciaire ou rocheux). Habituellement, la clef du succès ne se situe pas à un niveau d'observation, mais plutôt en tenant compte de divers facteurs agissant simultanément sur ce champ d'observation, car ce phénomène, qui est simple en apparence, n'est peut-être pas aussi simple que l'on croit. Hasegawa (1984) est probablement sur la bonne voie.

Selon les mesures provenant de la littérature, dont les rosaces ont été mises en évidences (fig. 6, fig. 7, fig. 8 et fig. 9), les pop-ups des carrières Verreault et Ciment St-Laurent (fig. 25, fig. 26, fig. 34 et fig. 35) montrent des similitudes avec elles. Les différents types de mesures montrent deux directions préférentielles (une principale, orientée SE-NW et une mineure, orientée SW-NE) que l'on retrouve dans les carrières visitées. Ainsi, les pop-ups de la carrière Ciment St-Laurent (fig. 25) possèdent deux orientations préférentielles comme les pop-ups naturels en général (fig. 7 et fig. 8). Les trous d'explosion (fig. 26) de cette même carrière et les pop-ups de la carrière Verreault (fig. 34) ont une seule direction principale (SW-NE) que l'on peut retrouver dans les rosaces A et B de la figure 8. Mais si l'on prend le total des mesures (pop-ups et trous d'explosion) des deux carrières visitées, on trouve une direction prédominante (SW-NE), qui est très comparable à celle que l'on trouve dans les mesures des contraintes de la rosace A de la figure 8. Il est alors possible de conclure que les résultats d'Adams (1984) sont les mêmes que ceux obtenus ici, ce qui valide nos données et appuie de façon significative ceux d'Adams.

 

Fig. 6

Fig. 7

Fig. 8

Fig. 9

Fig. 25

Fig. 26

Fig. 34

Fig. 35

 

Les pop-ups de la carrière Verreault seraient-ils dans un stade initial de croissance, car ils sont nés tout récemment et étant donné leurs petitesses?

Une étude plus approfondie de ces deux carrières serait souhaitable, malgré que demain, elles n'existeront peut-être plus, car la civilisation progresse et les carrières aussi. S'il est important de préserver la faune, il pourrait en être de même avec les pop-ups pour ainsi mieux comprendre les contraintes dans le sol, qui elles produisent les séismes et bien d'autres catastrophes.

 

VI- Remerciement

 

J'aimerais remercier Martin Lamonde, qui a été le grand responsable de ces photos, Jean-Yves Chagnon et tous les autres qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce travail.

 

VII- Bibliographie

 

ADAMS, John., 1982. Stress-relief buckles in the Mc Farland quarry, Ottawa. National Research Council of Canada, pp. 1883-1887.

ADAMS, John., 1984. Glacial and postglacial stress changes in Ontario and Quebec: their implications for rock fracture studies. Division of Seismology and Geomagnetism. Earth Physics Branch. Ottawa, Canada, pp. 191-199.

ADAMS, John et Peter BASHAM. 1989. The seismicity and seismotectonics of Canada East of the Cordillera. Dans "Articles", Geoscience Canada, Volume 16, Number 1, pp. 3-16.

DAMES et MOORE., 1981. Neotectonic studies in the Northeastern United States. Rapport de la commission de contrôle de l'énergie atomique, 21 pages.

GORRELL, George A., 1988. Investigation and documentation of the neotectonic record of Prince Edouard County, Ontario. Geological survey of Canada open file report 2062. March 1988, 41 pages.

HASEGAWA, H.S., 1984. The stress field and transient stress generation at shallow depths in the Canadian Shield. Division of seismology and geomagnetism. Earth Physics Branch. Ottawa. Canada, pp. 136-173.

HASEGAWA, H.S., John ADAMS et K. YAMAZAKI., 1985. Upper crustal stresses and vertical stress migration in Eastern Canada. Journal of Geophysical Research, Vol. 90, NO. B5, April 10, 1985, pp. 3637-3648.

POULIOT, Jérôme. 1982. Les évidences et les causes de tremblements de terre dans l'est de l'Amérique du Nord. Présenté dans le cadre du cours " Projet-Colloque ". Université Laval, Québec, 10 décembre 1982, 34 pages.

RUSSEL, D. J., J. GRAHAM, et Owen L. WHITE., 1982. No. 20 Study of surface stress - release phenomena, Southern Ontario. Engineering and terrain, pp. 115-116.

SAULL, V.A. et D.A. WILLIAMS., 1974. Evidence for recent deformation in the Montreal area. Canadian Journal of earth sciences. Published by the National Research Council of Canada. Volume 11, Number 12, December 1974, pp. 1621-1624.

WHITE, Owen L., Paul F. KARROW et John R. MACDONALD., 1973. Residual stress relief phenomena in Southern Ontario. Presented at the Ninth Canadian Symposium on Rock Mechanics. Ecole Polytechnique, Montreal. December 13 th - 15 th, 24 pages.

WHITE, Owen L. et David J. Russel. 1982. High horizontal stresses in southern Ontario - their orientation and their origin. Proceeding IV Congress international association of Engineering geology. Volume V, Theme 2. New Delhi, pp. V.39-V.53.

 

P.S.: Cet article est la propriété exclusive de Serge Fortin et son utilisation, malgré qu'il soit sur internet, nécessite une autorisation de l'auteur qui est Serge Fortin. Les utilisateurs qui feraient une utilisation abusive de cet article pourrait être poursuivie en justice. Merci de votre compréhension.

 

Page précédente

Haut de la page

Page suivante

Les pop-ups - 6